UX : des interfaces art et sciences par cosmicGarden

06 juillet, 2015 juillet 6, 2015

Dans le cadre de ses actions de médiation « nouvelle génération de visiteurs, science et numérique », l’Espace des sciences de Rennes s’entoure depuis 2012 du collectif de designers, ingénieurs et communicants – cosmicGarden – afin de concevoir des installations immersives et ludiques à but pédagogique. Une bonne manière d’infiltrer des réseaux créatifs plus underground pour toucher les jeunes générations aficionados des propositions DIY, culture web et autres curiosités.

UX : des interfaces art et sciences par cosmicGarden

La force du réseau

Cultiver le goût du risque et s’inscrire dans des réseaux transversaux moins académiques, permet d’élargir les possibles, de proposer des projets uniques et surprenants, de nouer des relations fructueuses avec d’autres partenaires et d’intéresser des communautés de publics contributeurs.

En travaillant avec cosmicGarden, l’Espace des sciences valorise la création contemporaine “image et son” et la culture digitale qui lui est associée, participe à la circulation des idées et mobilise les compétences d’acteurs du territoire : conception, programmation/diffusion, création art et multimedia, communication, fabrication numérique… C’est bien la somme d’individualités et de talents :

  • qui créé une chaîne de contacts, de valeur,
  • qui créé du réseau,
  • qui créé une relation de confiance
  • qui crée l’expérience, ad lib.

3 interfaces tangibles

  • OpticLab et ses lois de l’optique – un laboratoire d’optique virtuel.

L’OpticLab est un dispositif numérique innovant permettant au public de comprendre les mécanismes fondamentaux de l’optique : Qu’est ce que la lumière ? D’où viennent les couleurs ? Comment fonctionnent les lentilles ?
Le support de ce « laboratoire » est une table réactive, c’est à dire une interface qui permet des interactions entre des objets et un écran. L’utilisateur se présente devant la table, un tableau noir se présente à lui. En ajoutant différents objets sur la table (miroir, prisme, lentille, filtre…), l’utilisateur va pouvoir comprendre les principes optiques de base : composition de la lumière blanche, phénomènes de réfraction et de diffraction, réflexion.
A chaque phénomène optique correspond une explication avec différents exemples.

Technologie employée : Software (ProcessingReactivision), Hardware (caméra de PS3 modifiée, éclairage infrarouge, surface diffusante Optical rear projection, vidéo-projecteur courte focale).

Un projet :

  1. En partenariat avec la société rennaise Pade Design.
  2. Intégré dans le portfolio du LabFab de Rennes car il est 100% issu de l’open source.
  3. Programmé par le CCSTI de Toulouse à l’occasion de l’ « Année de la Lumière » en 2014 dans le cadre des événements Inmédiats et du salon de l’industrie aux côtés de son partenaire EDF.
  4. Programmé au Festival des sciences, Village des sciences de Rennes 2015 – Diapason, Campus universitaire de Rennes1 - les 9, 10 et 11 octobre 2015. Dans le cadre des Opportunités Digitales.
OpticLab

OpticLab, reactive table pour expérimenter les lois de l’optique

  • Noise Field Synthesis ou la synthèse d’environnement sonore – une interface à choix multiples.

NFS est une invitation interactive à créer, seul ou à plusieurs, une ambiance sonore spatialisée, des paysages uniques, à l’aide d’objets connectés. L’utilisateur est au coeur du processus. Il est amené à manipuler et faire évoluer les possibles de l’installation présentée devant lui. Ainsi, le paysage sonore existe uniquement par sa présence et sa participation.
Le principe : poser un objet sur la surface pour déclencher une séquence sonore, explorer toutes les sonorités offertes par l’objet et le déplacer pour contrôler la position du son dans l’espace. L’utilisateur peut également assembler d’autres objets pour composer une scène dynamique et spatiale.
Effet souhaité : la combinaison de sons de synthèse et de sons naturels enregistrés, donne l’illusion d’une nature en mutation permanente : intensité d’un feu, force du vent, bruit d’un insecte électronique ou invasion biologique, goutte d’eau ou pluie torrentielle.

Le dispositif s’appuie sur la synthèse granulaire pour permettre la création sonore. Le matériau originel est un ensemble de grains, dont la superposition est l’agencement aléatoire dans le temps et l’espace pour former des paysages sonores complexes. Cette loupe sonore permet d’appréhender les composantes élémentaires des sons du quotidien, de les manipuler pour former des entités riches et en mouvement. Le contrôle de la densité et de la répartition spatiale des grains sonores permet  à l’utilisateur, par exemple, de transformer un son de goutte d’eau en une pluie torrentielle, une chute d’eau, une rivière… NFS nous montre des possibilités nouvelles d’interactions sonores, offertes par la manipulation du son à l’échelle granulaire.

Technologie employée : ce dispositif est composé d’une interface de contrôle et est encerclé de 8 huit haut-parleurs qui créent un champ sonore. Au coeur de l’installation se trouve un pupitre de commande qui intègre un système de tracking (reconnaissance de formes) et un vidéo-projecteur. Une partie du développement est issue de logiciels Open Source. Logiciels utilisés : Max Msp, Processing, Reactivision.

Un projet :

  1. En partenariat avec la société rennaise Pade Design.
  2. Programmé par le festival Maintenant en octobre 2014, à l’occasion de la Nuit Art & Sciences organisée au Diapason de l’Université de Rennes1.
  3. Programmé au Festival des sciences 2015, à la Maison du livre de Bécherel le dimanche 4 octobre 2015, en après-midi.
Noise Field Systhesis

NFS lors de la Nuit Art et Science au Diapason

  • AtmoVox, la perception binaurale de voix chantées – entre art, sciences et technologies.

Atmovox est un dispositif audio-ludique et créatif dans lequel chacun est invité à partager son écoute dans l’espace. L’utilisateur va pouvoir composer et décomposer un trio à volonté et positionner les voix dans l’espace. A chaque voix correspond un objet, et la combinaison des différents objets crée une polyphonie. Un lien s’établit entre la gestuelle de l’utilisateur pour permettre de manière intuitive la transformation de l’espace sonore.
Ici encore, le public est au coeur du process et des séances d’observation sont associées à la 1er exposition de cette interface en son 3D, à l’occasion de « La Voix, l’expo qui vous parle » : comment l’utilisateur prend en main la table réactive, comment assimile t-il la technique qui lui est présentée et comment y associe t-il les différentes tonalités de voix enregistrées, parvient-il à composer une harmonie, plusieurs, et quels retours UX qualitatifs ?

AtmoVox permet d’appréhender de manière ludique les mécanismes psycho-acoustiques mis en jeu lors de l’écoute d’une scène sonore spatiale. Nos deux oreilles nous permettent de localiser les sons grâce à plusieurs indices : différences interaurales de temps et d’intensité, indices spectraux. Ici ces indices sont simulés numériquement et manipulés par l’utilisateur au travers d’objets tangibles. Chaque objet diffuse une voix chantée. Le déplacement des objets pilote un traitement binaural recréant une harmonie vocale dans un espace virtuel autour de l’auditeur. Celui-ci est ainsi amené à explorer sa perception des voix dans l’espace au travers d’une interface originale.
L’idée a été d’amener le visiteur à agir et composer des harmonies vocales – 3 tonalités, 3 variations et techniques de chant – dans un univers spatial à 360°, son avec du relief spatialisé 3D

Technologie employée : Atmovox utilise la spatialisation virtuelle par procédé binaural. La technique binaurale s’appuie sur les caractéristiques psycho-physiologiques de l’audition humaine pour localiser l’origine des sons. Le tracking des objets se fait grâce à une caméra et le logiciel Open Source Reactivision.

Un projet :

  1. En partenariat avec la société rennaise Pade Design.
  2. En collaboration artistique et musicale avec IFA, trio vocal féminin pour l’interprétation du chant traditionnel brésilien nordestin Mamãe Oxum.
  3. Avec le soutien technique du LabFab de Rennes (recherche et design pour tangible, découpe laser à commande numérique).
  4. Programmé à l’occasion de l’exposition « La voix, l’expo qui vous parle » organisée par l’Espace des sciences jusqu’au 3 janvier 2016.
  5. Programmé au Festival des sciencesVillage des sciences de Rennes 2015 - Diapason, Campus universitaire de Rennes1 - les 9, 10 et 11 octobre 2015. Dans le cadre des Opportunités Digitales.
  6. Programmé pour la Nuit art et science au Diapason, dans le cadre du festival Maintenant, le jeudi 15 octobre en soiréeDans le cadre des Opportunités Digitales.
Atmovox

Atmovox ou comment créer des harmonies vocales à 360°

Poursuite pour 2016 : création d’un multimédia sur l’effet « cocktail party ».

  • Laurent Chicoineau

    De belles manip qu’on aurait envie d’accueillir sur Grenoble dans notre prochaine Maker Faire en 2016 !!

A propos des Scénarisation

Scénarisations

Les Scénarisation inmédiats

loading map - please wait...

Universcience: 48.895985, 2.387059
Cap Sciences: 44.857536, -0.560130