Interactivité dans l’exposition : rêve ou réalité ?

21 octobre, 2013 octobre 21, 2013

A l’occasion de l’exposition “Et si la plante idéale existait…” réalisée par Science Animation Midi-Pyrénées, en partenariat avec l’Institut Klorane, la Fondation d’entreprise pour la protection et la valorisation du patrimoine végétal et l’Espace EDF Bazacle, Pierre Vincenti, étudiant en Master Information-communication associé aux Université de Toulouse 1-Capitole et Toulouse 3-Paul Sabatier, a réalisé une enquête d’observations sur les comportements du public face aux différents dispositifs de médiation : panneaux, manipulations, dispositifs numériques, démarches participatives, etc.
Ces dispositifs de médiation sont-ils adaptés pour tous les publics ? Participent-ils vraiment à l’appropriation par les visiteurs d’un discours scientifique ? Quel type de dispositif est le plus efficient ?

évaluation Plante idéale

Cette enquête a ainsi permis d’identifier les forces et les faiblesses de trois types différents de dispositifs de médiation. Elle a notamment révélé que chaque type de dispositif n’est pas suffisant en lui-même pour une médiation efficace, c’est-à-dire qui participe au rapprochement entre un savoir scientifique et le public. Une combinaison de ces trois types de dispositifs dans la même exposition est une offre intéressante pour tous les types de publics, du plus jeune au plus adulte. Ces dispositifs sont d’autant plus efficaces s’ils s’accompagnent d’une médiation humaine présentielle qui se fait de plus en plus rare dans les expositions.

Expo Plante idéale

Ainsi, il a été observé que les panneaux traditionnels ne fonctionnent pas directement avec le public plus jeune et que les dispositifs numériques interactifs ont un souci majeur : la non-intuitivité de leur interface qu’il faut au préalable maitriser. Les visiteurs se fixent alors autant sur la technique du dispositif que sur le contenu.
Mais l’interpellation du visiteur, la formulation didactique de l’énoncé, et l’esthétisme artistique sont autant de points forts à mettre en valeur. Le ludisme est par ailleurs propice à la création d’une médiation familiale et au renforcement du lien social.

Cette observation des publics et cette analyse riches en enseignement contribuent à l’amélioration des démarches initiées par Inmédiats et viennent alimenter le chantier « évaluation », axe fondamental de ce programme.

« Charles Darwin (1809 -1882) a dit : « Quand je pense à mes adorables orchidées, avec leurs cinq commencements d’anthères, avec leur unique pistil transformé en rostellum, avec toute la cohésion de leurs parties, il me semble incroyablement monstrueux de regarder une orchidée comme si elle avait été créée telle que nous la voyons aujourd’hui. » Et si les expositions contemporaines étaient, elles aussi, le résultat d’une « sélection naturelle » effectuée par le public ? Et si ces expositions ont été, elles aussi, contraintes, pour survivre, de s’adapter à leur environnement ? » Pierre Vincenti.

Découvrez l’intégralité de son mémoire :

>> Ancien élève ingénieur à l’INSA de Toulouse, Pierre Vincenti est étudiant en Master 2 de Communication culturelle à l’Université Toulouse 1 et souhaite se spécialiser dans la culture scientifique et technique.

Flickr

    A propos des Living Lab

    Expérimenter les technologies

    Les living lab sont des espaces fixes ou itinérants offrant de nouveaux services pour imaginer de nouveaux dialogues entre les sciences, la médiation et les publics. Conçus par des ingénieurs, des chercheurs, artistes ou designers, ces technologies émergentes « grandeur nature » sont expérimentées et évaluées par les utilisateurs finaux pour en interroger leur portée sociale, culturelle ou environnementale. Cette démarche vise à impliquer le public dès le début de la conception de produits ou de méthodes et à le rendre acteur dans l’amélioration et le développement de ces services.

    Les Living Lab inmédiats

    loading map - please wait...

    La Casemate: 45.197734, 5.732279
    Science Animation: 43.611039, 1.462879
    Cap Sciences: 44.857536, -0.560130
    Relais d\'sciences: 49.190116, -0.303403
    Universcience: 48.895985, 2.387059