Introduction aux enjeux des FabLab avec Thomas Meghe, FabManager à Rennes

23 juillet, 2015 juillet 23, 2015

Les FabLab sont des projets de territoire innovant. Mais qu’est ce qu’un FabLab ? Qu’y trouve-t-on ? Pourquoi est-ce si important pour un territoire de se doter d’une telle entité ? Quelles valeurs porte-t-elle ? En quoi les projets des FabLab donnent à voir une autre vision des usages citoyens, renvoient à une autre forme de sociologie urbaine (morphologie sociale) ? Un modèle économique est-il possible ?

Thomas Meghe, FabManager au LabFab de Rennes, s’est prêté au jeu de l’interview pour l’Espace des sciences de Rennes et son StudioLab.

Introduction aux enjeux des FabLab avec Thomas Meghe, FabManager à Rennes

Thomas Meghe, interview studiolab

Thomas Meghe, interview studiolab

EDS : Thomas, bonjour. Qui es-tu, d’où viens-tu ?

T.M. : Je suis FabManager au LabFab de Rennes. J’ai grandi avec l’outil informatique, la bulle internet, et j’ai été rapidement intéressé par le potentiel créatif de cet outil, le code comme outil de création. Je me suis donc orienté vers une formation en webdesign, web developpement, puis une licence en art numérique, enfin, un master en art.

EDS : Que fait-on dans les FabLab ? Et pour qui ?

T.M. : Dans les FabLab,on y fait de l’ascenseur à lapin comme de la prothèse de main bionique imprimée en 3D et contrôlée par des signaux myoélectriques des impulsions musculaires. L’éventail de projets est très vaste ! On retrouve des publics de 7 à 77 ans, des étudiants, des designers, des ingénieurs en informatique, des « madames michu », des curieux venus afin de découvrir ce qu’on peut y faire.

Bionicomix

Bionicomix

EDS : C’est ouvert à tous, une bonne chose. Et quelles valeurs portent un FabLab ?

T.M. : On porte des valeurs de partage et d’échanges, notamment autour des technologies Open Source. On a une mission d’acculturation au numérique, et on organise un certain nombre d’ateliers autour de ces thématiques : imprimante 3D, découpes laser, prototypages rapides comme Arduino (carte électronique) qui permet d’interfacer le monde réel et le monde réel à l’aide de capteurs et d’actionneurs, et d’un petit peu de code.

EDS : Quel est donc le lien direct entre le monde les technologies que vous utilisez et celui des sciences académiques dont vous faites tout de même la promotion ?

T.M. : Si on met des personnes d’horizons différentes autour d’une table, lors d’un atelier FabLab par exemple, un chercheur en sciences humaines, un autre en mathématique, physique quantique, un sociologue ou philosophe autour de la question du numérique, il va y avoir des usages qui vont surgir, de nouveaux questionnements, un échange.

EDS : Quel est l’intérêt pour une ville comme Rennes de se doter d’une telle organisation ?

T.M. : Il y a plusieurs intérêts : répondre à une mission citoyenne, un enjeu à destination du milieu associatif et entrepreneurial. Beaucoup d’entreprises font appel aujourd’hui au LabFab de Rennes pour travailler ensemble sur des produits, objets connectés.

EDS : Très bien, vous avez un modèle économique… ?

T.M. : Il est encore en cours d’élaboration. Celui qu’on a adopté à ce jour n’est pas péren dans le temps pour l’instant. Le but aujourd’hui est de concilier fonds publics, fonds propres et fonds privés. On essaie de s’orienter vers le co-working et vers la fabrication numérique. Pas uniquement des appli mobiles ou sites internet ou de la vidéo.

EDS : Quelles opportunités avez-vous envie de saisir aujourd’hui ?

T.M. : On a des opportunités de travail avec le vivier d’entrepreneurs et de start ups de la French Tech de Rennes,ou des entreprises comme AMA, ou encore Bicéphale installée comme nous, à la Maison des associations de Rennes et qui conçoivent des imprimantes 3D made in France. On les accompagne d’ailleurs autour du conseil et de la R&D.

A suivre bientôt

12 portraits de concepteurs, 12 projets prochainement en vidéo.

LabFab Rennes

LabFab Rennes

A propos des Studio

Studio

Le Studio numérique inmediats vise à imaginer de nouveaux formats éditoriaux et de partage de l’information associant les publics, notamment les jeunes âgés de 15 à 25 ans. Lieux de production fixe ou mobile, le Studio numérique inmediats produit et diffuse des supports multimédias en tous genres (web documentaire, live streaming, émissions jeunesse) et s’associe à des plateformes médiatiques (tv, radio ou presse écrite).

Les Studio inmédiats

loading map - please wait...

Science Animation: 43.611039, 1.462879
Espace des sciences: 48.105386, -1.674927
Cap Sciences: 44.857536, -0.560130