Le design de service dans les centres de sciences

30 avril, 2015 avril 30, 2015

Noémie Lemaire  et Oussama Azibou sont designers de service. Ils collaborent avec Cap Sciences, dans le cadre du projet Inmédiats, à la mise en place d’un nouvel espace fondé sur le Do-It-With-Others via les activités Fab Lab, Living Lab et Studio. Designers d’un nouveau genre, ils ne conçoivent pas des objets mais des services, des interactions et des expériences…

Boujour Noémie, bonjour Oussama ! Tout d’abord, qu’est-ce qu’un designer de service ?

De même qu’on design des objet, il nous faut aussi designer des services ! Prenons des exemples : que ce soit un service de taxi ou un site de rencontres sur internet, une foule de questions se posent. Comment l’utilisateur entre-t-il en contact avec le service ? Comment indique-t-il ses choix ? Comment paye-t-il ? Et surtout, comment s’assurer que son expérience globale soit la meilleure possible ?

Pourquoi travaillez-vous dans un CCSTI ?

Tout d’abord, parce qu’on nous l’a proposé ! Cap Sciences souhaite concevoir une nouvelle gamme d’offre pour un nouveau public, qui repose sur de nouvelles pratiques : cette offre basée sur le Do-It-Together, plus accessible qu’un atelier à heure fixe, connectée… Tout cela nécessitait d’être pensé, dans un environnement complexe – d’où le recours au design.

Au delà de cette demande, notre souhait est de mettre le design au service de la culture – ce qui est encore trop peu pratiqué pour le design de service. Cette collaboration avec Cap Sciences est également l’occasion de venir à la rencontre du grand public, et de démocratiser le design.

Des designers de service dans les CCSTI, c’est nouveau ?

De nombreux CCSTI en font sans le savoir, comme M. Jourdain. Mais les usages deviennent plus complexes : les nouvelles pratiques en ligne et les stratégies de conquête de nouveaux publics ont conduit à une prise de conscience de la nécessité d’un design professionnel, avec des méthodologies de conception éprouvées pour garantir la qualité de l’expérience utilisateur.

Le designer apporte également un regard extérieur à la médiation culturelle ou scientifique, et vient le complémenter. Il est avant tout un traducteur, qui fait le pont entre différents corps de métiers pour trouver un langage commun… une pratique qui a d’ailleurs certains points communs avec la médiation !

Y a-t-il également des approches de design impliquant les publics ?

La démarche Living Lab en est un très bon exemple. Ces dernières années, on est passé du design en soit au design centré utilisateur, puis au design porté par l’utilisateur. Ce dernier propose à des utilisateur de codesigner une innovation avec les experts techniques, et de créer ainsi des innovations par l’usage. C’est précisément l’objet de la démarche Living Lab.

Y a-t-il des obstacles à travailler avec ces nouveaux acteurs que sont les CCSTI ?

Comme partout, il faut encore beaucoup expliquer la démarche, il y a un important travail de médiation pour faire comprendre ce qu’est le design, même dans les CCSTI. De même, les nouvelles approches de design sont basées sur une démarche de tests et d’itération avec le droit à l’erreur –sans quoi il n’y a pas de prise de risque ! Il faut du temps pour que cela passe dans les esprits… Enfin, les CCSTI, comme beaucoup d’acteurs culturels, sont encore un peu récalcitrants à l’idée d’investir dans le design et de payer un designer au juste prix… L’apport d’un designer peut pourtant changer l’expérience d’un visiteur ou d’un participant du tout au tout !

A propos des Living Lab

Expérimenter les technologies

Les living lab sont des espaces fixes ou itinérants offrant de nouveaux services pour imaginer de nouveaux dialogues entre les sciences, la médiation et les publics. Conçus par des ingénieurs, des chercheurs, artistes ou designers, ces technologies émergentes « grandeur nature » sont expérimentées et évaluées par les utilisateurs finaux pour en interroger leur portée sociale, culturelle ou environnementale. Cette démarche vise à impliquer le public dès le début de la conception de produits ou de méthodes et à le rendre acteur dans l’amélioration et le développement de ces services.

Les Living Lab inmédiats

loading map - please wait...

La Casemate: 45.197734, 5.732279
Science Animation: 43.611039, 1.462879
Cap Sciences: 44.857536, -0.560130
Relais d\'sciences: 49.190116, -0.303403
Universcience: 48.895985, 2.387059