L’évaluation au cœur du programme Inmédiats. L’exemple de l’exposition « Lumière, faites l’expérience ! »

11 juin, 2015 juin 11, 2015

Depuis le lancement du programme Inmédiats, l’évaluation est un des axes forts de la démarche lancée par les 6 partenaires.
En effet, tous les dispositifs innovants et expérimentations mis en œuvre par les membres du consortium sont évalués, analysés et documentés afin d’être transférés à l’échelle nationale et internationale.

C’est dans cette optique que « Lumière, faites l’expérience !« ,  la dernière  exposition interactive  conçue et imaginée par Science Animation Midi-Pyrénées (SAMP) et EDF  a été évaluée. En effet nombre de dispositifs numériques et collaboratifs ont été développés dans le cadre du programme Inmédiats.

Présentée du 6 février au 7 juin 2015 à l’Espace EDF Bazacle à Toulouse, l’exposition a accueilli plus de 55 000 visiteurs et plusieurs évaluations ont été mises en place :

Évaluation quantitative : pour évaluer la fréquentation exacte (compteur) mais aussi la typologie des publics (groupes, individuels) et l’âge (par sondage) à différents moments.

Évaluations qualitatives :
>> Le questionnaire
Méthode classique mais incontournable, un questionnaire en libre service au cœur de l’exposition proposait aux visiteurs de s’exprimer sur ce qu’ils ont trouvé d’intéressant ou non dans leur visite, ce qu’ils en ont retenu, ce qu’ils amélioreraient… Près d’une centaine de réponses sont en cours d’analyse.

>> L’observation
Fort de son expérience Science Animation Midi-Pyrénées a de nouveau mobilisé Pierre Vincenti qui avait fait l’évaluation de l’exposition « Et si la plante idéale existait… », alors en Service Civique à SAMP, il a depuis créé son entreprise d’évaluation culturelle Cultur[E]val. Ceci répondant à l’ambition du programme Inmédiats de soutenir le développement de l’industrie créative dans le domaine de la CST.
Les objectifs principaux de l’évaluation de l’exposition « Lumière, faites l’expérience ! » étaient, d’une part, de tester la collaboration et les échanges entre les publics en fonction des dispositifs intégrés au sein de l’exposition et, d’autre part, d’analyser l’impact des dispositifs numériques sur les publics et en particulier sur les 15-25 ans.
Pour ce faire, Cultur[E]val a concentré son analyse sur les dispositifs* (panneaux, manipulations, objets, photos, interactifs, numériques), la teneur des interactions entre les visiteurs (interactions sur la technique/usage ou sur le contenu), l’usage qu’ils ont fait des dispositifs et le parcours de visite « type » (cheminement dans l’exposition, temps de visite, appréhension de la scénographie).

Afin de ne pas biaiser le comportement des visiteurs, l’évaluateur a recueilli les données « in situ » en utilisant la méthode d’observation à distance, c’est-à-dire, sans que les visiteurs en aient conscience.

 

Découvrir le rapport d’évaluation de Cultur[E]val

Evaluation exposition

 

 

*avec une attention particulière portée sur l’Optic Lab, dispositif prêté par l’Espace des Sciences et développé dans le cadre du Living Lab.

 

 

A propos des Non classé

Les Non classé inmédiats