Mélissa Richard, faire de l’éducation numérique

22 avril, 2014 avril 22, 2014

C’est au cours d’une visite au Carrefour numérique de la Cité des sciences que Mélissa décide de s’impliquer dans ces laboratoires ouverts que sont les fab lab et les living lab, ces lieux  où du “ya qu’à faut qu’on” on passe au “faire”.

Avec Mélissa, rien ne sert de trop parler, autant se mettre directement au travail.

Mélissa Richard, faire de l’éducation numérique

Après avoir fait ses armes au bureau “nouveaux médias” chez Reporter sans frontières puis à la Quadrature du net, Mélissa propose son expérience et sa vision aux actions Inmédiats pour apporter une autre relation au public ou plutôt à ceux qui ne sont pas encore “utilisateurs” des Fab lab et des Living lab que l’on dit encore trop éloignés de la culture scientifique et numérique.

Avec une formation universitaire en journalisme juridique, Mélissa entend bien insuffler un sens critique et du discernement à ces publics, avares du partage et de l’expérience créative. “Partager oui, mais pas à n’importe quel prix !”

Face au tsunami de l’internet et des données qui y circulent, Mélissa fait entendre sa voix sur la nécessité de protéger son patrimoine privé de la sphère publique.

Car son implication dans les domaines de la protection des données dépasse largement le cadre d’une mission professionnelle. C’est avec des amis que Mélissa coordonne la “Manufacture des savoirs” ou encore le festival le POOP (Festival des Portes Ouvertes Ou Pas), des ateliers de démontage de la langue de bois, de cryptopartie sur le thème de la protection des données… peu importe si ces initiatives s’improvisent la plupart du temps, ce qui lui tient à cœur c’est que les publics se rencontrent, que le métissage social, professionnel, culturel s’opère… c’est ici que résident l’éducation populaire et l’apprentissage.

Depuis Août 2013, Mélissa assure, avec ses collègues du Carrefour numérique, les animations du Fab lab et du Living lab à la Cité des sciences. C’est elle également qui assure les publications du blog dédié. Et c’est avec un brin de militantisme et une once de pédagogie que Mélissa, à 26 ans, entreprend l’ensemble de ses missions, ici ou ailleurs.

Son rêve pour inmediats ?

Que les « publics cibles » de manière générale soient considérés dans leur individualité culturelle, sociale et pas uniquement en fonction de leur âge… et c’est tout l’enjeu des actions menées dans le programme Inmediats !

CéVé

Après une licence en droit, Mélissa se spécialise en journalisme juridique par l’obtention d’un Master à l’université Paul Cézanne d’Aix provence.

Suivez l’activité de Mélissa sur les réseaux sociaux :

Vous ne la trouverez certainement pas sur Facebook compte tenu de “leurs règles obscures sur la confidentialité des données partagées”. Sur twitter, pourquoi pas… et encore… tout dépend quel follower vous êtes !

Mieux vaut encore suivre une visite au Carrefour numérique animée par Mélissa ! Rien de mieux que la médiation humaine !.. et “toc” :)

 

A propos des Non classé

Les Non classé inmédiats