Nous construisons des relations augmentées avec les publics jeunes

29 avril, 2014 avril 29, 2014

Nous construisons des relations augmentées avec les publics jeunes

Est-ce que « les Fondamentales du CNRS » ont répondu aux attentes en termes de mobilisation des chercheurs et des publics ?

Les Fondamentales ont connu un réel succès en termes de mobilisation des chercheurs de haut niveau, et de participation d’un très large public. Cela a été au-delà de nos attentes pour une première édition.

Il y a eu 9 000 personnes mobilisées sur les deux jours à la Sorbonne et le double grâce aux actions développées par le consortium Inmédiats.

Ce qui nous a surpris c’est cette mobilisation sur les réseaux. Cela a permis d’aller bien au-delà du seul public, les chercheurs et du seul lieu, la Sorbonne.

Ce partenariat fut aussi une première. Il a fallu accepter de sortir du lieu, d’avoir un autre rapport aux publics et notamment les jeunes. Ainsi nous avons eu une vraie « relation augmentée » avec ces jeunes parmi lesquels des lycéens.

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris et satisfait dans ce dispositif ?

La qualité des questions posées par le grand public et l’adhésion progressive et totale des chercheurs. Ils ont joué le jeu des questions réponses sur la carte interactive d’Inmédiats, créant ainsi de l’intelligence collaborative avec les jeunes. C’est une vraie première et une très agréable surprise. J’ai pu apprécier la création du personnage fictif de la Fée carto sur Twitter, une scénarisation inédite et très pertinente.

C’est le type de partenariat que vous envisagez à l’avenir avec Inmediats ?

Cette réussite nous invite à étudier toutes les pistes possibles avec ces 6 centres de sciences en région, avec nos délégations régionales autour des outils de médiation et de relation aux publics notamment en termes de scénarisation pour atteindre un public jeune.

Nous avons pris conscience que nous pouvions, avec Inmediats et ses outils, mobiliser et motiver des communautés, assembler des territoires, des secteurs et des tranches d’âges spécifiques. Nous sommes prêts à poursuivre l’expérience parce qu’un forum du CNRS ne peut plus être imaginé sans ce nouveau type de relation aux publics.

 

Entretien avec Alain FUCHS, Président du CNRS

A propos des Non classé

Les Non classé inmédiats