On a testé le living lab dans un festival des sciences

12 novembre, 2013 novembre 12, 2013

Dans le cadre du Festival La Novela organisé par Toulouse Métropole, Science Animation a présenté les 28 et 29 septembre trois dispositifs numériques en s’appuyant sur une démarche de Living Lab. L’événement prenait place sur les allées Jules Guesde de Toulouse, futur emplacement du « Quai des Savoirs », quartier dont une grande partie sera consacrée à la diffusion de la culture scientifique.

Parmi les projets présentés :

Le serious game Termitia, un jeu d’action à caractère scientifique se déroulant dans une vraie termitière modélisée, coproduit avec le laboratoire CRCA/UPS-CNRS et la société iTolosa.

L’interface Sonotown coproduite avec iTolosa, une application connectée à une table multitouch permettant d’enregistrer des témoignages par quartier sur le « Toulouse de demain ».

Le bac à sable interactif, un dispositif open source créé par Olivier Kreylos. Ce bac rempli de sable fin surplombé par une kinect et un vidéoprojecteur permet d’interagir sur la topographie du paysage que l’on modèle.

Cet événement a offert l’occasion à Science Animation de tester des prototypes et de présenter la démarche Living Lab au public. Pour cela, un important dispositif de médiation a été mis en place : d’une part, de nombreux membres des équipes projets étaient présents afin d’accompagner les visiteurs-testeurs, d’autre part des supports explicatifs ont été créés et installés. Une gamme de pictogrammes représentant une « cocotte-minute » permettait, grâce à leur couleur, d’indiquer l’état d’avancement des dispositifs.

Living Lab Science Animation
Une démarche Living Lab plus poussée s’est portée sur la version alpha du jeu Termitia, présentée pour la première fois à un public. Ce dernier a bénéficié de la présence des trois acteurs du projet – médiateurs, scientifiques et développeurs – afin de pouvoir évaluer les premières directions prises dans sa conception. Leur présence a permis des échanges très riches avec le public, portant sur la médiation, le contenu scientifique, la réalisation technique, etc.
Dans le souci d’évaluer la pertinence et l’impact du jeu, une doctorante en Sciences de l’Information et de la Communication au laboratoire LERASS était présente afin d’étudier le comportement des joueurs et les amener à remplir un questionnaire sur leurs ressentis. Faute de disponibilité malheureusement, l’équipe n’a pu réaliser des enregistrements audio des remarques. Cela devrait néanmoins être mis en place lors de prochaines expérimentations.
Suite à ces deux journées, les retours publics, oraux et écrits, ont été triés et analysés dans l’optique de poursuivre l’amélioration des dispositifs et de les faire passer à des phases ultérieures d’avancement.

Les outils de communication mis en place sur le site n’ont cependant pas toujours été compris ou perçus par les visiteurs. Cela peut s’expliquer par le fait que, dans ce genre de manifestations, le public n’a pas pour habitude d’être confronté à des dispositifs en cours d’élaboration. La démarche « Living Lab » doit donc être appliquée et explicitée avec précaution lorsque le public n’est pas prévenu en amont de l’opération. Cela pourrait être fait en limitant l’accès à l’espace de test et en faisant obligatoirement passer les visiteurs par une première étape d’explications de la démarche. Lors de cet événement, chacun pouvait jeter un œil, repartir, tester sans discuter, critiquer sans comprendre. Il est donc important de cadrer la démarche d’implication des visiteurs tout en laissant la place à l’expression et à la subjectivité. Un véritable travail d’équilibriste, mais le jeu en vaut la chandelle : les retours sont riches et précieux, révélant l’intérêt du public d’un festival scientifique, non seulement pour les sciences, mais aussi pour contribuer à leur partage.

A propos des Living Lab

Expérimenter les technologies

Les living lab sont des espaces fixes ou itinérants offrant de nouveaux services pour imaginer de nouveaux dialogues entre les sciences, la médiation et les publics. Conçus par des ingénieurs, des chercheurs, artistes ou designers, ces technologies émergentes « grandeur nature » sont expérimentées et évaluées par les utilisateurs finaux pour en interroger leur portée sociale, culturelle ou environnementale. Cette démarche vise à impliquer le public dès le début de la conception de produits ou de méthodes et à le rendre acteur dans l’amélioration et le développement de ces services.

Les Living Lab inmédiats

loading map - please wait...

La Casemate: 45.197734, 5.732279
Science Animation: 43.611039, 1.462879
Cap Sciences: 44.857536, -0.560130
Relais d\'sciences: 49.190116, -0.303403
Universcience: 48.895985, 2.387059