Parcours culturels : créativité et innovation

02 avril, 2015 avril 2, 2015

Les lycées et centres de formation d’apprentis de Basse-Normandie avaient jusqu’au 8 octobre pour déposer leur candidature à l’édition 2014/2015 des Parcours culturels. 8 projets, parmi les 17 candidatures déposées, ont été choisis.

Parcours culturels : créativité et innovation


Une nouvelle édition aux couleurs de la créativité et de l’innovation

Les lycées et centres de formation d’apprentis de Basse-Normandie avaient jusqu’au 8 octobre dernier pour déposer leur candidature à l’édition 2014/2015 des Parcours culturels scientifiques. 8 projets, parmi les 17 candidatures déposées, ont été choisis par le comité de sélection. Parmi eux, des projets ambitieux à la croisée des chemins entre explorations scientifiques, remix technologiques et détournements d’usages.

Piloté par Relais d’sciences, en partenariat avec la Région Basse-Normandie et la Délégation à l’Action Culturelle du Rectorat de l’Académie de Caen, ce dispositif permet à des groupes ou classes de lycéens et apprentis de bénéficier d’interventions de professionnels pour mener des ateliers d’expérimentations scientifiques, artistiques et numériques. Ces parcours sont ponctués de visites de sites extérieurs et se conclut chaque année par les rencontres académiques « EcolySciences ».

Espaces d’accompagnement et de mixité pour des adultes en devenir, les lycées et centres de formation apparaissent comme des partenaires naturels et les publics incontournables d’une l’offre culturelle permettant d’appréhender les enjeux de société soulevés par les sciences et l’innovation. Les enseignants y trouvent des ressources et des terrains d’exploration nécessaires à l’expression des talents de tous leurs élèves.

Les parcours ont pour objectifs de : développer la curiosité et l’appétence des élèves pour les sciences, les techniques et l’innovation, promouvoir et mieux faire connaître la diversité des filières de recherches et d’entreprises innovantes du territoire régional, favoriser la réflexion individuelle et collective sur la place des sciences et techniques dans la société, et favoriser la recherche, la créativité et la culture de l’innovation chez les participants.

Chacun de ces parcours est une expérimentation, à l’image de la recherche et de l’innovation, qui permet une rencontre entre des mondes, parfois des univers, qui ne dialoguent que trop rarement. Les élèves sont ainsi mis en relation aussi bien avec de jeunes chercheurs qu’avec des photographes, des entrepreneurs, des vidéastes, des plasticiens. Ils ont également accès aux derniers produits de l’innovation tant du côté du FabLab que des dispositifs technologiques détournés dans des démarches LivingLab. Tous ces intervenants font partie d’une même communauté d’intérêt dans laquelle il est nécessaire d’intégrer pleinement les élèves.

Une nouvelle orientation

Après avoir proposé des thématiques scientifiques pendant plusieurs années (mathématiques, sciences physiques, recherche équine, …), cette édition 2014/2015 prend une nouvelle orientation : ce ne sont plus des explorations thématiques qui sont proposées mais des parcours méthodiques.

En s’appuyant sur l’expertise des dynamiques FabLab, LivingLab et Serious Game développées dans le cadre du programme Inmediats, il est ainsi proposé aux groupes/classes de baser leurs explorations sur la fabrication de prototypes, la création de nouveaux usages numériques ou encore le détournement de plateforme de création de jeux.

Une nouvelle ambition qui trouve sa récompense dans la diversité des projets imaginés par les élèves et leurs enseignants ainsi que dans la confiance accordée par la Région Basse-Normandie et le Rectorat de l’Académie de Caen.

8 projets sélectionnés

Le 14 octobre dernier, le comité de sélection composé de représentants de la Région Basse-Normandie, du Rectorat de l’Académie de Caen et de Relais d’sciences se sont réunis pour étudier les dossiers de candidatures. 8 projets, sur les 17 déposés, ont pu être retenus.

Au final, seront accompagnés :

  • La fabrication d’une chambre à brouillard pour voir les rayonnements cosmiques et la création d’une interface de navigation entre les 2 infinis par « Leap motion » (Lycée Thomas Hélye, Cherbourg-Octeville)
  • L’enrichissement d’une ruche connectée et la réalisation d’un serious game sur la vie d’une colonie d’abeilles au cours des saisons (Lycée des Andaines, La Ferté-Macé)
  • Le prototypage de voiliers pour comprendre les performances de navigation contre vents et courants (Lycée Dumont d’Urville, Caen)
  • La réalisation d’un protocole d’expérimentation sur l’acceptabilité de l’intégration des insectes dans l’alimentation soutenu par des créations culinaires et artistiques (Lycée Salvador Allende, Hérouville Saint-Clair)
  • La réalisation d’un serious game sur le thème de l’ornithologie sur la commune de Sées (LEGTPA Augustre Loutreuil, Sées)
  • Un parcours d’innovation sur l’utilisation de lunettes à réalité augmentée à destination de boulangers (CIFAC, Caen)
  • La conception d’un serious game pour détourner les pièges des grandes étapes de la construction d’une maison en mode durable (CFA BTP de l’Orne, Saint-Paterne)
  • Le prototypage d’expériences visant à faire voler des mouches sur le dos lors d’un vol parabolique en apesanteur en mai 2015 (Lycée Julliot de la Morandière, Granville).

Au total, ces 8 groupes devraient bénéficier de plus d’une cinquantaine d’interventions de professionnels de la recherche, de l’innovation et de la culture. Plus de 1 500 lycéens et apprentis seront associés à ces parcours au cours de l’année scolaire.

En parallèle, certains projets, non retenus mais déjà familiarisés les années passées avec les outils de protoypage rapide, bénéficieront d’un accès privilégié au FabLab Caen Basse-Normandie pour leur permettre de poursuivre leur initiative. Un choix motivé par la nécessité de mobiliser de nouveaux établissements tout en assurant l’autonomie des anciens porteurs de projet.

Rendez-vous le 28 mai 2015 aux rencontres académiques “EcolySciences” pour la restitution de ces parcours. D’ici là, vous pouvez découvrir ou redécouvrir les projets de l’édition 2013/2014 sur le blog des coulisses de Relais d’sciences.

A propos des Serious game

Peut-on donner le goût aux sciences en utilisant des jeux vidéo ? Les Serious Games s’appuient sur les ressorts ludiques du jeu vidéo avec des objectifs qui vont au-delà du seul divertissement. Les Serious Games présentent des intérêts importants notamment pour les jeunes âgés de 15 à 25 ans, qui éprouvent des difficultés d’apprentissage des sciences avec les méthodes pédagogiques dites classiques. La difficulté est de réaliser un Serious Game équilibré, c'est-à-dire qui ne soit ni trop sérieux, ni seulement ludique

Les Serious game inmédiats

loading map - please wait...

Universcience: 48.895985, 2.387059
Cap Sciences: 44.857536, -0.560130