Pierre Vincenti, le goût de l’observation et de l’analyse

13 octobre, 2014 octobre 13, 2014

Après un court passage à l’INSA de Toulouse, Pierre Vincenti, 24 ans, trouve sa voie professionnelle en licence de communication et médiation culturelle à l’université de Toulouse. Plutôt que de faire de la science, Pierre préfère en parler.

Pierre Vincenti, le goût de l’observation et de l’analyse

Il s’appuie durant son stage à Toulouse sur l’exposition Et si la plante idéale existait réalisée par Science Animation (Toulouse) pour questionner l’évolution de la médiation dans une exposition. Au constat que la culture scientifique dans les expositions amorce une forte mutation, Pierre préconise de renforcer la médiation humaine aussi parce que la culture scientifique s’implique de plus en plus dans le numérique. En s’intéressant à la question des pratiques numériques participatives dans un centre de sciences, Pierre soutient l’idée d’une médiation humaine renforcée.  Bien qu’intuitif, les dispositifs numériques dans une exposition peuvent être un frein plutôt qu’une opportunité chez certains publics distants. Cette étude qu’il mène au sein de l’équipe de Science Animation est une préfiguration à un chantier plus large qu’il ouvrira lors de son Master 2 puisque Pierre signe un an plus tard un second stage dans l’équipe toulousaine mettant ainsi fin à son cursus universitaire.

Pour cette seconde année, il s’intéresse à formaliser la méthode à construire une démarche Living lab dans un centre de sciences. Pierre devient ainsi une sorte d’éclaireur pour le programme et son chantier Living Lab. Il publie un premier document « Quelles sont les clés du Living Lab ? » sur les caractéristiques d’un living lab dans une entreprise. Un usage qui s’avère peut être bien éloigné d’une démarche Living lab développée dans un centre de sciences. Comment une action de type Living lab dans un centre de sciences peut-elle entrer en phase de conception, de création, de prototypage et de mise en test avec un public non spécialiste. Pierre propose ainsi un état des lieux des démarches Living lab dans les centres inmédiats sous le titre évocateur “Suis-je un living lab ?”

En parallèle, Pierre profite de son stage pour accompagner l’opération Living lab emblématique d’Inmédiats, le Bacathon, série d’expérimentations dans les centres Inmédiats du Bac à sable numérique (développé par Science Animation), en proposant des grilles d’observations et de préconisations qu’il diffusera dans son rapport « Quelques pistes de méthodologies Living Lab ». Autant de jalons posés sur la route des Living lab Inmédiats à l’heure où l’équipe du chantier en question rédige le livre blanc qui sera publié à l’occasion des prochains ateliers Inmédiats le 3 décembre à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris. A suivre donc.

 

A propos des Non classé

Les Non classé inmédiats