Swing, du Fab Lab à l’expo

17 juin, 2015 juin 17, 2015

Kodh, plusieurs fois champion du monde de turntablism, a fait partie d’un des premiers crew de DJ, Audiomicid. Il y a quelques temps, il faisait une vidéo de trente secondes présentant une platine portable, le Swing. La vidéo est devenue virale dans le milieu, au point de recevoir des commandes.
L’idée de cet objet est de pouvoir se rapprocher du public, comme n’importe quel autre musicien·ne. Kodh, lui était toujours coincé derrière sa table !
Dans la perspective de laisser son concept ouvert, en parallèle il a été  approché par l’industrie qui voudrait faire de son instrument une petite production, et jouer sur la rareté de l’instrument. Dans ce cas de figure, il perdrait la main sur son produit, alors il a décidé de refuser ces propositions pour le moment, afin de voir ce que lui apporterait de le réaliser dans un Fab Lab.

Swing, du Fab Lab à l’expo

Après s’être renseigné sur les Fab Labs, un animateur du Carrefour Numérique² lui a proposé de venir visiter celui de la Cité des sciences. Il fut alors invité pour la fête de la musique 2014, pendant laquelle il a fait une démonstration de sa platine portable et a répondu aux questions des utilisateur·trice·s curieux·ses (et c’était tellement bien qu’on remet ça en 2015 !)

C’est alors qu’il est entré dans la phase de construction de son prototype. Selon Kodh, c’est du hack de plusieurs choses : un peu de combines, et beaucoup de récupération d’objets techniques déjà existants. C’est le lien entre tous ces objets qu’il veut laisser libre, pour pouvoir rajouter des modules par exemple.

   kodh04

Tout s’est plutôt bien passé… Enfin, il s’est quand même fait une tendinite. A passer la journée à scier des trucs, sans s’échauffer, il n’a pas réalisé qu’il en faisait un peu trop ! Bref, le lendemain, il avait perdu une bonne partie de la mobilité de sa main. Après quelques jours de repos, ça s’est arrangé, mais maintenant il fait plus attention… apprendre de ses erreurs, le credo du Fab Lab !
Il le dit lui-même d’ailleurs, sur son blog : « 04 – On s’étire bien ! La vibration de la GST peut te déplacer les os du poignet […] Je n’ai pas suivi l’étape 4, ça va faire mal. »

kodh05

 

Entre temps, Kodh a bien avancé. On vous livre la suite du projet, avec son interview.

Comment s’est passée la finalisation de cette version du « swing » ?

L’aventure fût excitante, j’ai rencontré beaucoup de monde. Des gens tous différents et tous très intéressants avec mille histoires à partager. Je vais en oublier une grande partie mais je pense à Momo, Agnès, Gérard, Marie, Manu, David et Fabrice… sans oublier l’équipe du Carrefour Numérique² : toi, Thierry, Rachid, Mélissa, Laurence, Isabelle, Adrien, David, Samuel, Matthieu.

La finalisation a été enrichissante pour moi d’un point de vue humain . Côté pratique, j’ai appris plein de choses en testant ma machine. J’avais eu pas mal de soucis pour développer au mieux cette version à destination de Dj Nu-Mark et donc d’un système électrique américain. Il y a eu besoin de mettre en place des systèmes plus importants que prévu. Heureusement, j’ai eu le secours inattendu d’un électronicien à la retraite qui était de passage.
Tu présentes en ce moment certaines de tes œuvres dans une exposition, peux-tu nous en parler ?

Ce sont des œuvres que j’ai réalisé au Fab Lab, il s’agit d’une exposition d’art sonore, au croisement de la musique électronique, de l’art contemporain et de la recherche numérique. J’y présente un procédé de création que j’ai mis en place et qui utilise le « bruit » de l’environnement de Paris pour générer de la musique, des sculptures, des gravures ou encore des images cinématographiques.

kodh01

Que t’a apporté le Fab Lab pour tes réalisations ?

J’ai pu valider des choix de matériaux et certains aspects de la conception. Sans mon passage chez vous, j’aurais mis plus de temps et je n’aurais pas pu faire de tests. J’aurais sûrement eu une augmentation des coûts et une perte de qualité.

Pour l’une des pièces de mon expo par exemple, j’ai atteint mon plus haut niveau d’attente en faisant une gravure sur du plexiglas plutôt que d’imprimer simplement sur du papier.
Combien de temps as-tu passé, en tout, au Fab Lab ?

Pour le Swing j’ai eu besoin de 84 heures de fabrication dont 53 au Fab Lab et pour les pièce de l’expo, une cinquantaine.

 

 

Olivier Servais

A propos des Fab Lab

C'est quoi un fab lab ?

Les fab lab sont des espaces pour imaginer, fabriquer et partager des idées, des savoir-faire grâce à des machines à commandes numériques. Etudiants, designer, architectes, artistes ou simplement bricoleurs, passionnés de loisirs créatifs, le fab lab est l’espace de création 2.0 pour promouvoir le prototypage rapide et contribuer au développement de la culture numérique notamment auprès des jeunes.

Les Fab Lab inmédiats

loading map - please wait...

La Casemate: 45.197734, 5.732279
Cap Sciences: 44.857536, -0.560130
Science Animation: 43.611039, 1.462879
Relais d\'sciences: 49.190116, -0.303403
Universcience: 48.895985, 2.387059