Une flaque en 3D pour explorer la vie en bord de mer

29 novembre, 2013 novembre 29, 2013

La mer est basse ! C’est le moment de partir pour une découverte du bord de mer en Bretagne. Connaissez-vous les habitants de l’estran rocheux ? Prisonniers de la marée, ils trouvent refuge dans des marres. La 3D se conjugue ici avec l’interactivité : le visiteur en prend plein les yeux et agit du bout des doigts sur un univers virtuel aux effets de relief saisissants. Attention, le port des lunettes obligatoire !

Une flaque en 3D pour explorer la vie en bord de mer

Crabe vert, blennie, fucus vésiculeux… bienvenue dans le petit monde aquatique de la flaque 3D, présentée par l’Espace des sciences. Elle offre une expérience unique à l’utilisateur en lui permettant d’agir directement sur les images de synthèse – avec la même facilité que sur une tablette numérique – tout en ayant une animation relief à travers des lunettes actives.

Le visiteur manipule donc « ces organismes vivants » dans toutes leurs dimensions et sous tous les angles, grâce aux propriétés de la réalité virtuelle et de la 3D. Il se projette immédiatement dans ce monde virtuel ultra réaliste ! Ces organismes vivants sont obtenus à partir de captations en images réelles et tournées en 2D/3D,  puis de modélisation d’images de synthèse 3D. Dans cette expérience, le public s’approche des éléments au plus près, explore leur fonctionnement dans les moindres détails : anatomie, nutrition, reproduction. Les éléments sortent de l’écran.

La table tactile est ainsi un formidable support de médiation pour appréhender et décrire un écosystème à la fois familier et souvent inaccessible : faire venir la mer à la ville permet d’inciter les jeunes à découvrir le réel à partir du virtuel.

Regarder, manipuler, s’informer, s’instruire, explorer…

Dénommée « Futur3vision »  cette technologie combine modélisation 3D, imagerie virtuelle, réalité augmentée, simulation et interactivité. Elle est commercialisée par Tietronix dont l’astronaute Jean-Loup Chrétien est le Directeur Europe.

Information technique : équipée d’un écran plasma ou LCD de 50 pouces, Futur3vision permet à 5 observateurs maximum et 1 opérateur d’explorer, découvrir, manipuler le projet. De surcroit, les informations contenues peuvent être transmises et projetées sur grand écran afin de capter un plus grand auditoire. Le projet peut également être déployé sur d’autres plateformes technologiques telles que smartphones, tablettes, Ipad…

La tabletactile 3D est un projet développé par l’Espace des sciences de Rennes, Océanopolis et les entreprises bretonnes Tietronix Europe, Apix, Digipictoris, Eyes3Shut.

Flickr

    A propos des Mondes virtuels

    Scénariser des espaces virtuels et les associer à des espaces réels pour préfigurer de nouveaux modes de médiation culturelle et scientifique. Voilà l’enjeu des mondes virtuels. Réalité augmentée, géolocalisation, continuum de visite sont des dispositifs intéractifs qui permettront d’imaginer des espaces de dialogue avec le public avant, pendant et après leur visite d’expos, leur participation à des ateliers ou des événements de culture et de sciences.

    Les Mondes virtuels inmédiats

    loading map - please wait...

    Science Animation: 48.216038, 16.378984
    Espace des sciences: 48.105386, -1.674927
    Cap Sciences: 44.857536, -0.560130
    Relais d\'sciences: 49.190116, -0.303403