une machine à découpe laser à Cap Sciences

16 décembre, 2013 décembre 16, 2013

Cap Sciences s’est doté cette année dans le cadre du développement de son futur FabLab d’une machine à découpe laser, la Speedy 500 de chez Trotec.

une machine à découpe laser à Cap Sciences


Elle est arrivée le 8 novembre 2013. Pour l’installer sur la mezzanine de l’actuel atelier,  800 kilos de technologie de pointe au cœur de la bête ont été élevés vers le lieu pressenti pour devenir le futur FabLab de Cap Sciences.

Vous aurez accès à une machine jusque-là réservée exclusivement aux industriels.
L’Aquitaine a déjà sa route des lasers : pôle d’excellence et de compétitivité mêlant recherche et industrie, civil et militaire. Le laser se met maintenant au service de la recherche et de l’expérimentation citoyenne.
Cap Sciences dans cette optique, propre aux FabLabs, installe dans ses locaux un laser pour graver, découper et donner une matérialité physique aux  idées des gens.

« How to make almost anything ?»

Un investissement de ce type n’est pas anodin pour un centre de culture scientifique. C’est un pari sur l’avenir ou l’audace d’une approche « bottom-up». Les publics individuel peuvent maintenant concevoir et fabriquer tout (ou presque) tout !

La question qui se pose : Comment, pourquoi et pour qui se destinent  ces machines à commande numérique tout droit sorties de l’industrie ? Le programme FabLab inmediats s’inscrit de ce fait dans une relation avec le «client -visiteur- utilisateur (contributeur)», c’est une issue et non un passage obligé.

« Pourquoi une aussi grosse machine là où une plus petite au laser plus modeste aurait pu satisfaire une proposition de sensibilisation à ces outils du XXIe siècle ? »

Cette machine est vécue comme un nouvel organe de production du centre de culture. C’est une très bonne machine de fabrication européenne, d’une grande fiabilité avec très peu de maintenance. Elle va permettre une économie de coûts sur les productions et événements mais aussi offrir la possibilité aux partenaires, à d’autres musées de produire des éléments pour leurs besoins avec ou sans expertise de Cap Sciences.

Nos équipes de production exploitent la machine avant même l’ouverture du Lab pour favoriser la montée en compétences des personnels et les expérimentations avant de la rendre accessible au public.
Il est d’ores et déjà possible d’initier des projets. Co-créer avec les C.YOUsers qualifiés le mobilier des futures expositions,  imaginer des produits dérivés…

La suite est à inventer…

Cap Sciences ambitionne de jouer un vrai rôle dans le tissu économique  avec une machine unique sur le territoire de par son format et la puissance de son laser, une machine qui positionne le centre de culture à l’interface entre les professionnels et le grand public.

Le FabLab as « a serious activity ».

Flashback sur les origines du laser :
Sans l’intervention d’un génie du siècle passé, Albert Einstein, l’humanité aurait pu passer à côté de l’invention du laser. En 1917 il décrit son principe grâce à la découverte d’un troisième type d’interactions entre la lumière et la matière : l’émission stimulée.
Le premier vrai laser est opérationnel en 1960. Dès 1965, il connait ses premières applications industrielles, dans le domaine de l’usinage de précision.

 

A propos des Fab Lab

C'est quoi un fab lab ?

Les fab lab sont des espaces pour imaginer, fabriquer et partager des idées, des savoir-faire grâce à des machines à commandes numériques. Etudiants, designer, architectes, artistes ou simplement bricoleurs, passionnés de loisirs créatifs, le fab lab est l’espace de création 2.0 pour promouvoir le prototypage rapide et contribuer au développement de la culture numérique notamment auprès des jeunes.

Les Fab Lab inmédiats

loading map - please wait...

La Casemate: 45.197734, 5.732279
Cap Sciences: 44.857536, -0.560130
Science Animation: 43.611039, 1.462879
Relais d\'sciences: 49.190116, -0.303403
Universcience: 48.895985, 2.387059